Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'association Handimachal
  • Le blog de l'association Handimachal
  • : Dans la Maison (bleue) des Himalayas, située à Kullu (Himachal Pradesh, Inde),découvrez l'actualité du projet Handimachal pour enfants handicapés.
  • Contact
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 19:20

 

Début juillet j’ai pu enfin reprendre la route de la vallée de Kullu pour six semaines de suivi des projets à Kullu et Manali (pour Manali voir le blog MdH).

 

Depuis ma dernière visite en mars, l’équipe permanente de l’Unité Handimachal s’est étoffée: Ajay (orthophoniste et responsable de l’Unité), Mayur (kiné), Kirna (assistante-thérapeute) et Ramneek (assistant administratif) sont toujours là et je les ai retrouvés avec plaisir. J’ai pu enfin rencontrer la petite nouvelle, Shruti More, ergothérapeute originaire de Bombay, qui a rejoint l’équipe début avril et que je n’avais rencontrée que par Skype pour son entretien d’embauche. C’est une jeune femme intelligente, agréable et très active, qui a vite trouvé ses marques dans la communauté locale – et de plus une montagnarde confirmée, tout à fait dans son élément en Himachal !

 

A mon arrivée, Christelle Pettazzi assurait toujours, depuis le mois de mars, son programme de thérapie en activités physiques adaptées (APA), qui a eu beaucoup de succès auprès des enfants et a permis l'acquisition et la fabrication de ressources très utiles pour tous. Son compagnon François Courtin était de son côté « embauché » à Manali et tous les deux ont terminé leurs missions de bénévolat respectives fin juillet. Christelle et François ont tenu un blog pour conter leurs expériences et leurs découvertes pendant ces cinq mois en Himachal, en voici le lien : ici

 

 

 

 

 

 

Quelques photos du pique-nique organisé avant le départ de Christelle et de François, qui a réuni certains enfants avec leurs mères (principalement), les membres de l’équipe, y compris Alycia, et certains amis du projet qui étaient venus apporter leur aide. Un grand moment de détente et d’amitié.  

 

Alycia Walker a cédé la place à Samantha Goodwin, une ergothérapeute confirmée avec laquelle j’étais en contact depuis de nombreux mois : forte de son expérience en Guyana (ex-Guyane Britannique) où elle a passé une année, Samantha assure avec succès également un programme d’encadrement et de formation de l’équipe de thérapeutes, en mettant tout particulièrement l’accent sur les techniques d’évaluation des enfants, la fixation des objectifs à court et moyen terme dans la rééducation de chaque enfant, ce qui permet de rationnaliser de manière positive les méthodes de travail de l’équipe. Ses qualités de thérapeute et de formatrice, sa ténacité et sa clairvoyance ont déjà, après quelques semaines, un impact très significatif sur la gestion de l’équipe et sur les séances de travail avec les enfants. Samantha sera à Kullu jusqu’à début novembre au moins et c’est une chance immense pour notre projet et pour la communauté locale de pouvoir compter sur une personne possédant de telles compétences. L’équipe permanente a d’ailleurs vite compris tous les bénéfices qu’ils pourraient tirer de sa présence, notamment Shruti qui débute dans son métier et est très désireuse d’apprendre.

 

La « maison bleue » occupée par l’Unité Handimachal offre toujours un cadre de travail et de rencontre idéal pour ce genre d’activité. Les familles viennent maintenant spontanément amener leurs enfants pour une première évaluation et le challenge est bien sûr d’offrir des services suffisamment performants et une bonne communication avec les parents afin que les programmes de rééducation puissent s’inscrire dans une durée suffisante.

 

 


Séances de thérapie au sein de l'Unité Handimachal,
au fil des jours (juillet-août 2012)

 

La fréquentation est relativement bonne, même s’il faut rappeler certains parents pour les inciter à revenir de manière régulière: un travail de « relance » téléphonique qui est primordial et que nous pouvons réaliser sans crainte étant donné que les soins sont gratuits. Dans certains cas, ce travail a été couronné de succès, comme avec le petit Deepak, premier enfant enregistré en 2009 et que nous n’avions pas vu depuis de nombreux mois : sa mère vient maintenant une fois par semaine depuis la vallée de Parbati, soit une heure et demi de trajet en bus local et autant pour le retour (nous payons les frais de bus), et grâce à cette régularité Deepak évolue de façon étonnante.

 

Notre programme de visites à domicile et dans les écoles s’est amplifié : profitant de la présence de Samantha à Kullu, Shruti a décidé de consacrer tous ses mardis aux enfants de Manali, qu’elle voit au sein de l’école Day Star School avec laquelle notre coopération s’est renforcée, du fait de la très grande motivation de leur éducateur spécialisé. C’est dans cette même école que l'équipe voit les enfants un jeudi sur deux (ainsi que deux enfants scolarisés au sein de la petite école maternelle Happy Hearts School), l’autre jeudi étant dédié aux enfants de Naggar et des villages environnants. Il faudrait bien sûr en faire plus…

 

 

 

 

Thérapie à l'école Day Star School à Manali

 

 

Les journées que j’ai pu passer avec l’équipe au sein de l’Unité Handimachal et à Manali m’ont permis de réaliser que le programme Handimachal a maintenant atteint un tournant très important : nous n’en sommes plus au stade où nous devons dépenser beaucoup d’énergie pour attirer les parents d’enfants handicapés vers l’Unité, puisque la fréquentation est maintenant relativement régulière et stable. Le moment est donc venu de mettre l’accent sur la formation et l’enrichissement de la pratique de nos thérapeutes, afin de donner le maximum de chances aux enfants et de continuer à mériter la confiance des familles.

 

Dans ce but, nous accueillerons tout le mois d’octobre et de novembre une orthophoniste bénévole confirmée, anglophone, qui a accepté de dédier ces deux mois pour assurer l’encadrement et la formation d’Ajay, notre orthophoniste local, dont la formation initiale est très limitée. La mission de Denise sera donc d’apprendre à Ajay de nouvelles techniques, notamment en communication non orale pour les enfants qui ne pourront jamais s’exprimer par la parole. Une très grande chance également pour Ajay et ces enfants. Le programme de thérapie APA sera poursuivi dès la mi-septembre avec l’arrivée de Clarisse Capiez, qui assurera cette nouvelle mission de bénévolat jusqu’à fin décembre. Toutes les deux sont attendues avec impatience !

 

Reste toujours la très épineuse question du financement du programme par des institutions ou le gouvernement indien, puisque notre objectif affiché est bien sûr de pouvoir passer le relais à une institution locale, « à terme »… Notre partenaire indien HPVHA, qui héberge le programme sur le plan administratif, a maintenant pour mission impérative d’identifier des sources de financement dans les six prochains mois, soit avant le 31 mars 2013, fin de notre contrat de collaboration actuel... Peut-être là aussi une étape décisive !

 

Merci à tous ceux dont l'aide précieuse a permis de faire de ce projet un véritable programme d'aide en faveur des enfants handicapés de Kullu, programme unique, utile et populaire maintenant auprès d'une cinquantaine de familles de la communauté locale. Le combat n'est pas terminé mais nos armes contre l'exclusion sont bien plus affûtées...

 

Dominique Dufau

26 août 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Association Handimachal - dans Actualité Handimachal
commenter cet article

commentaires