Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'association Handimachal
  • Le blog de l'association Handimachal
  • : Dans la Maison (bleue) des Himalayas, située à Kullu (Himachal Pradesh, Inde),découvrez l'actualité du projet Handimachal pour enfants handicapés.
  • Contact
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 10:07

Chers amis, chers lecteurs,

 

Au moment où j'ouvre cette page, je réalise que l'Unité Handimachal pour enfants handicapés de Kullu, ouverte en mars 2009, rentre dans sa septième année d'existence ! Beaucoup de chemin parcouru, souvent tortueux, et même si la route s'élargit un peu plus chaque jour, les embûches restent nombreuses - mais les bonheurs partagés sont toujours au rendez-vous.

 

Si notre blog francophone reste muet c'est que tous les articles sont publiés sur notre blog anglophone, faute de temps pour nous de les traduire, et également sur notre page Facebook, un outil de communication très populaire en Inde et très pratique pour continuer à tisser des liens avec les divers bénévoles.

 

Je vous propose donc aujourd'hui un résumé de l'année 2014, tel que nous venons de le publier dans le bulletin d'information annuel de notre association "mère", La maison des Himalayas.

Merci à tous pour votre soutien tout au long de ces années, merci de continuer ce chemin avec nous.

Dominique Dufau, Présidente
Association Handimachal

Handimachal : au coeur de la communauté

En début d’année 2014, nous vous parlions de notre difficulté à embaucher un orthophoniste indien afin de compléter les services offerts aux enfants handicapés au sein de l’Unité Handimachal à Kullu. Nous avons été chanceux ! Le jeune Maitrey, originaire d’Orissa, a rejoint notre équipe début avril 2014 : il n’a pratiquement pas d’expérience professionnelle mais possède quand même de bonnes connaissances théoriques… Mais c’est le seul orthophoniste dans les zones rurales du Nord de l’Himachal Pradesh ! Il nous a donc fallu compter sur ses capacités d’adaptation, quelque peu mises à rude épreuve par un contexte culturel très différent. A l’heure où nous publions ce bulletin, cependant, nous avons appris que Maitrey a démissionné pour se rapprocher de sa famille – il nous faut donc repartir à zéro.

 

L’équipe permanente indienne, pilotée depuis cet été par Shruti, notre ergothérapeute, s’est renforcée d’une kinésithérapeute locale, Rekha Thakur, originaire d’un petit village de la vallée et qui était sans emploi. Nous avons par contre dû nous séparer de Mayur, kinésithérapeute au sein du programme depuis trois ans, suite à de sérieux problèmes de professionnalisme et de comportement au sein de l’équipe.

 

Comme lors des années précédentes, nous avons eu la chance et le plaisir d’accueillir plusieurs ergothérapeutes bénévoles extraordinaires : Tina Gericke (Grande-Bretagne), Wai Ming Leong (Singapour) et Jenny Parkes (Australie), tous trois très expérimentés, qui ont su s’adapter à ces conditions de travail inhabituelles et souvent difficiles, organiser des ateliers de formation pour notre équipe tout en participant de manière didactique aux séances de prise en charge des enfants. Nous avons également pu bénéficier de la présence de deux bénévoles APA françaises, Maïva Nawabi et Floriane Livet, avec un programme d’activités physiques adaptées dont les résultats ne sont plus à prouver avec tous ces enfants. 

 

Handimachal - Résumé de l'année 2014

Le nombre de prises en charges a connu une réelle progression en 2014 et bon nombre de parents ont compris la nécessité d’une régularité dans les séances. Pour d’autres familles, la vie est plus compliquée et nous avons dû, pour le jeune Prakash Thapa, mettre en place un soutien financier pour sa mère afin qu’elle puisse quitter son travail et accompagner Prakash à l’Unité Handimachal trois fois par semaine – cet adolescent a maintenant retrouvé un minimum de dignité et semble avoir repris goût à la vie. Pour un autre, nous remboursons chaque course en bus du domicile à Kullu, la mère ne recevant aucune aide de la part de sa belle-famille.

Notre présence au sein de la communauté locale s’est fortement renforcée :

(1)          l’équipe de thérapeutes a investi et aménagé une salle mise à disposition au sein de l’école Day Star School (notre partenaire) à Manali, salle équipée en partie avec du matériel de kinésithérapie donné par une association locale. Tous les jeudis, les enfants « à besoins spécifiques » de l’école et des environs bénéficient à Manali de toute la panoplie de soins offertes par notre équipe : kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie, éducation spécialisée et bien sûr activités physiques adaptées ;

(2)          sous l’impulsion de Tina Gericke, un programme « CBR » (Community-based rehabilitation : rééducation à base communautaire) a été mis en place à partir du mois de mai: un programme de formation spécifique sur les différents types de handicap, leur origine et leur prise en charge a été conçu (principalement par Tina, Shruti et Shakuntla, notre éducatrice spécialisée), cette formation a été dispensée pendant tout un mois à plusieurs jeunes femmes locales dont trois ont été sélectionnées à l’issue de la formation pour travailler avec l’équipe Handimachal.

Depuis plusieurs mois, nos trois « agents CBR », Savitri, Manisha et Kaushalya, ont chacune la mission de sillonner un secteur géographique à l’intérieur du district de Kullu afin de rencontrer des familles, des enseignants, identifier les enfants ayant besoin de soins, les orienter vers l’Unité Handimachal pour cerner les besoins réels, et enfin proposer un programme de rééducation à domicile, défini par les thérapeutes de l’Unité, gratuitement. Ces trois « agents CBR » reçoivent un mini-salaire couvrant leurs frais de déplacement et font un travail remarquable. Les premiers retours reçus des familles sont très positifs, même si les barrières socio-religieuses très fortes dans la vallée constituent encore un frein dans certains villages. Nous avons prévu une durée initiale de douze mois pour ce programme très prometteur, qui sera probablement redéfini en avril prochain, au vu des résultats récoltés et des propositions faites par l’équipe Handimachal ; 

(3)          enfin, autre signe très positif, un certain nombre de parents ont décidé de se fédérer en association afin de faire pression sur les autorités locales pour obtenir plus de moyens pour leurs enfants et soutenir les efforts de l’équipe Handimachal. 

Parents et membres de l'équipe Handimachal à l'issue de la première réunion de la future association de parents d'enfants handicapés de Kullu

Parents et membres de l'équipe Handimachal à l'issue de la première réunion de la future association de parents d'enfants handicapés de Kullu

Tout projet connaît ses bonnes et mauvaises nouvelles… La mauvaise, c’est l’expatriation début novembre aux Etats-Unis de notre coordinateur local, Benoni, dans le cadre d’un contrat de recherche en matière d’éducation spécialisée pour une durée d’un an – une offre qui ne peut se refuser mais qui ne facilite pas du tout la vie quotidienne du projet ni sa progression vers l’autonomie. La bonne nouvelle, c’est la mise en place toute récente (enfin !) d’une collaboration avec un médecin généraliste de l’hôpital de la Mission à Manali, pour le suivi médical des enfants. 

 

Enfin, je tiens à remercier tous les généreux donateurs permettant le financement de ce programme à peu près unique en Inde. Une mention spéciale pour une ancienne bénévole, Tori North, qui a réussi à rassembler plus de 1.000 euros au cours d’une marche solidaire organisée en Grande-Bretagne, ainsi que pour les bénévoles apportant leur concours dans le développement du programme Handimachal.

Dominique Dufau - domidufau@free.fr

Pour découvrir le bulletin d'information de La maison des Himalayas dans son intégralité avec notamment toutes les photos illustrant cet article : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Association Handimachal
commenter cet article

commentaires