Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'association Handimachal
  • Le blog de l'association Handimachal
  • : Dans la Maison (bleue) des Himalayas, située à Kullu (Himachal Pradesh, Inde),découvrez l'actualité du projet Handimachal pour enfants handicapés.
  • Contact
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 11:55

Article écrit par Shruti More, notre ergothérapeute titulaire à Kullu, et traduit en français par Marion Faure (paru en mai 2014 sur le blog anglais)

-------------------------------

La réadaptation à base communautaire (RBC) est une stratégie de développement général de la communauté pour la réadaptation, l’égalité des chances et l’inclusion sociale de toutes les personnes en situation de handicap. Le premier objectif de la RBC est l’amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap ou marginalisées. Les principes clés de la RBC sont l’égalité, la justice sociale, la solidarité, l’intégration et la dignité.


La RBC n’est pas une approche uniquement basée sur les besoins physiques ou médicaux d’une personne et ne correspond pas non plus à des soins délivrés à des personnes en situation de handicap considérées comme passives dans leur soin. Ce n’est pas non plus une sensibilisation venant d’un centre. Cette approche n’est pas déterminée par les besoins d’une institution ou d’un groupe de professionnels, ni distincte et séparée de services à destination de personnes non handicapées.


La RBC implique la mise en place de partenariats entre les personnes en situation de handicap (adultes et enfants) et leurs familles, dans le contexte de leur communauté et de leur culture. C’est une démarche holistique qui prend en compte les besoins physiques, sociaux, éducationnels, économiques, et tous les autres besoins. Cette approche promeut l’intégration sociale des personnes en situation de handicap dans les services existants. C’est un système basé sur la communauté, et qui met en œuvre les services disponibles au niveau local et au niveau national.

 

La rééducation institutionnelle fournit d’excellents services pour aborder les problèmes des personnes en situation de handicap, mais qui ne sont souvent accessibles que pour un petit nombre de personnes et à un coût très élevé. De plus, les initiatives déployées par les institutions sont souvent sans rapport avec les besoins ressentis par la personne en situation de handicap, et les résultats sont donc inférieurs à leurs attentes. Dans un programme de soins institutionnel, la communauté n’est pas en lien avec le processus de soin. C’est pourquoi lorsque les personnes retournent chez elles, il peut être difficile pour elles d’intégrer leurs acquis dans la communauté. Le handicap requiert la plupart du temps une gestion à long terme de la personne en situation de handicap, donc les activités proposées à ces personnes devraient être basées sur une prise en charge de la communauté autant que possible. La plupart des actions de rééducation de base peuvent être réalisée au sein même de la communauté entourant la personne handicapée.

 

Dans chaque société, les enfants en situation de handicap ont les mêmes besoins sociaux que tous les autres enfants. Ils ont besoin d’être aimés et respectés, ils ont besoin de jouer et d’explorer leur monde avec d’autres enfants et des adultes. Ils ont besoin d’opportunités pour développer et utiliser leurs corps et leurs esprits au mieux de leurs capacités quelles qu’elles soient. La façon dont les gens traitent les personnes en situation de handicap diffère d’une famille à une autre, d’une communauté à une autre et d’un pays à un autre.
 

 

Depuis la fondation d’Handimachal en 2009, l’un de nos principaux objectifs a été de fournir aux acteurs de la communauté locale une formation dans les domaines du handicap et de la rééducation. Nous avions déjà travaillé dans cette direction en organisant des camps de sensibilisation dans les villages et les écoles, ainsi que des ateliers pour des enseignants et des parents.

 

Notre motivation en organisation le programme de formation de RBC est de faire en sorte d’impliquer activement les membres de la communauté (personnes en situation de handicap, leurs familles, les adultes concernés, notamment) pour qu’ils puissent répondre aux besoins spécifiques des enfants en situation de handicap et les aider à trouver une place utile dans la communauté. Le but de cette formation est d’aider la communauté à répondre plus favorablement aux enfants en situation de handicap et à leurs besoins. Habituellement bien sûr, un village ou un voisin ne décidera pas de son propre chef d’offrir une assistance, une acceptation ni des opportunités aux personnes en situation de handicap et à leurs familles. Les personnes en situation de handicap et leurs familles doivent commencer à travailler ensemble, pour rechercher les services appropriés existants, et pour se tenir informés eux-mêmes, ainsi que leur communauté. Et quand ils obtiennent assez de compréhension et de soutien, ils peuvent alors se préoccuper du maintien de leurs droits.

 

Nous avons présélectionné six femmes motivées dont la mère d’un enfant en situation de handicap, et ces six femmes ont suivi un mois de formation intensive afin de devenir des travailleurs sociaux qualifiées en réadaptation communautaire (agents communautaire). De ces six femmes, trois seront sélectionnées pour travailler avec nous pour une période d’un an sur les divers programmes à mettre en place sur le terrain.

 

Ces agents communautaires sont essentiels dans la mise en place d’un programme de RBC. Ce sont habituellement les principaux liens avec les familles. Leurs missions principales seront les suivantes:

 

agir en tant que porte-paroles locaux des personnes en situation de handicap et de leurs familles, auprès du personnel des services de santé gouvernementaux,

assurer la liaison et la continuité des soins dans la communauté au nom des professionnels, et notamment ce sont ces agents communautaires qui continueront la supervision de nos programmes de soins à domicile,

agir en tant qu'administrateurs des initiatives lancées par la communauté locale pour faire tomber les barrières sociales et physiques limitant l’intégration,

conseiller de manière positive les personnes en situation de handicap.

 

La formation est basée sur un manuel appelé “Getting to know Cerebral Palsy” (« Apprendre à connaître l’infirmité motrice cérébrale », voir plus bas), porté à notre connaissance par Tina Gericke, une ergothérapeute bénévole très expérimentée présente de mars à juin 2014 à Kullu. L’équipe s’est également appuyée sur l’ouvrage « Disabled Village Children » (“l’enfant handicapé au village”), disponible en Hindi, et sur le “Manuel de formation RBC” édité par CBR Network Asia. L’hindi étant le langage le plus utilisé à Kullu, il nous a fallu traduire tout le cours en hindi.

 

Préparer un cours approprié qui couvre tous nos champs d’intervention tout en restant simple mais informatif et éducatif pour la compréhension des agents communautaire a représenté un réel challenge. Même si la paralysie cérébrale est la pathologie que nous rencontrons le plus, nous avons également couvert de nombreuses autres situations de handicap que rencontrent les enfants que nous prenons en charge à l’Unité. La structure de la formation a été conçue de manière pratique et fonctionnelle, avec plusieurs études de cas, des démonstrations pratiques, des discussions et des activités.
 

Nous sommes heureux d’avoir pu réunir pour cette formation un groupe de femmes interactif et enthousiaste. Nous avons fait notre première visite à domicile avec elles la semaine dernière (en avril lorsque l’article a été écrit), et nous avons pu voir les résultats positifs de tous les efforts de ces trois dernières semaines. Nous sommes persuadés que ces agents communautaires pourront fournir leur concours pour qu’Handimachal fasse la différence dans les vies de ces enfants.


Les fondamentaux de cette formation de RBC sont joliment décrits dans ce vieux proverbe Chinois (traduction libre !) :

Va à la recherche de ton peuple,
Aime les gens;
Apprends d’eux;
Fais des projets avec eux, sers-les;
Commence avec ce dont ils disposent,
Construis sur leurs connaissances,
Et si tu es un bon meneur, lorsque le but est atteint,
Lorsque le travail est fini, voici ce que tous devront dire :
« Nous avons fait ceci nous-mêmes ».

 

Merci à tous de nous avoir permis de faire tout ceci à Kullu !

Shruti More, ergothérapeute,
11 mai 2014

________________________

Découvrez le modèle développé par l’Ecole Londonienne d’Hygiène et de Médecine Tropicale :


http://disabilitycentre.lshtm.ac.uk/getting-to-know-cerebral-palsy/

Partager cet article

Repost 0
Published by Association Handimachal
commenter cet article

commentaires

artisan serrurier 25/11/2014 06:23

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

organique 13/11/2014 10:30

Merci beaucoup pour cet extrait de littérature. Sympa.